Sélectionner une page

5 Astuces impôts pour travailleurs autonomes

La croissance d’une activité d’entreprise dépend en partie du bon respect de la comptabilité. Si c’est la première année que vous exercez en tant que dirigeant d’une petite entreprise, certainement que vous avez quelques interrogations sur le plan fiscal et comptable… et cela est tout à fait normal !

Retrouvez ci-dessous, les cinq choses fondamentales à savoir pour avoir une comptabilité exemplaire. Avis spécial pour les travailleurs autonomes et les dirigeants de petites entreprises !

TPS et TVQ : quand est-ce que vous devez les facturer ?

Vous devez faire la demande de vos identifiants TPS et TVQ dès les trois premiers mois pour lesquels vous avez facturé 30 000 $.

Les travailleurs autonomes doivent prendre en considération toutes les origines de revenus à l’exclusion bien entendue des revenus exonérés de TVQ !

Les dépenses à déduire du revenu des travailleurs autonomes ?

Il existe quatre catégories de dépenses à soustraire aux revenus des travailleurs autonomes.

1. Toutes les dépenses correspondantes à l’utilisation d’une voiture ( carburant, frais de déplacement, etc) ;

2. Les frais de dépenses occasionnés par l’utilisation de votre logement ( entretien, énergie, électricité chauffage, etc) ;

3. Les dépenses pour l’achat d’un outil de travail ( ordinateur, table de massage, etc) ;

4. Les frais de dépenses régulières et générales ( loyer, frais d’entretien, etc).

À noter également, que certains des frais que nous venons de mentionner son plafonnés par un seuil maximal annuel.

A-t-on le droit de faire une réclamation pour un équipement ou outil de travail acheté avant une création d’activité ?

Les travailleurs autonomes peuvent demander une réclamation pour un équipement de travail qui aurait été acheté avant le premier jour d’activité. Le montant est calculé en fonction de la juste valeur marchande. Celle-ci correspond à la somme que vous obtiendrez si vous vendez l’équipement dans son état sur le marché de l’occasion.

Vous travaillez auprès d’une société et celle-ci vous considère comme travailleur autonome. Mais selon la loi et l’ARC, êtes-vous véritablement considérés dans la catégorie des travailleurs autonomes ?

Afin de connaître votre statut professionnel, il est souvent important de creuser le sujet et de se renseigner auprès de l’agence du revenu du Canada. Votre comptable pourra également être en mesure de vous informer.

Quel est le pourcentage d’impôt que je vais devoir régler sur mes revenus ?

Les travailleurs autonomes représentent une catégorie de personnes actives très hétéroclites et il y a de multiples critères servant à fixer le taux d’imposition. A savoir :

• Les revenus imposables ;
• La composition des différents revenus ;
• Les crédits bancaires remboursables ;
• Les crédits bancaires non remboursables réduisant le montant d’impôt à régler ;
• Le fonds service de santé, l’ouverture ou non d’une assurance-maladie, etc.

Conclusion

 

Il est fondamental avant de procéder à votre déclaration de revenus d’entreprise de tenir un registre de l’ensemble de vos revenus. La première chose à faire est déjà d’inscrire vos sorties et vos entrées d’argent. Un logiciel de comptabilité peut vous aider pour toutes ces démarches du point de vue technique.

Source:

https://www.revenuquebec.ca/documents/fr/publications/in/in-301%282017-10%29.pdf

https://www.canada.ca/content/dam/cra-arc/formspubs/pub/rc4110/rc4110-18f.pdf

https://www.fqm.qc.ca/comptabilite-et-fiscalite-des-travailleurs-autonomes-5-reponses-a-vos-questions/

 

 

 

R.S.V. Services D’impôts Virtuels