Sélectionner une page

Des mesures fédérales face au raz-de-marée Omicron

Pour aider les acteurs économiques et les particuliers à traverser plus facilement la vague épidémique Omicron, le gouvernement a décidé de verser des milliards de dollars d’aides supplémentaires. Cette mesure propose en fait plusieurs programmes de soutien.

7 mesures financières d’aide pour aider les entreprises et les particuliers

1. Une aide financière de 300 $ hebdomadaire pour les travailleurs obligés de se confiner en raison de la crise Omicron.

2. Mesure d’aide pour les entreprises devant gérer des situations de confinement local. Le montant maximal de cette aide doit être égal à la somme de la subvention prévue selon le plan des programmes de subventions pour le loyer et les subventions des salaires.

3. Prolongation de la prestation canadienne jusqu’à 44 semaines pour les personnes aidantes et en activité.

Pour rappel, cette aide est équivalente à 500 $/semaine. Par exemple, une personne devant aider les proches de sa famille ou un mineur âgé de moins de 12 ans peut demander cette somme. Elle est également recevable lorsque l’école de l’enfant est fermée en raison de cas Omicron ou Delta.

4. Programme de relance pour les acteurs du secteur touristique : Agence de voyages, établissements hôteliers, restaurants. À noter également que les salariés des clubs de fitness, des centres de soins et de spas, des salles de théâtre et de concert ou de casinos sont concernés par cette mesure.

5. Programme de relance destiné à toutes les entreprises gravement atteints par la crise covid-19 et Omicron. Si une entreprise a subi d’importantes pertes d’argent, elle est en droit de demander une aide équivalente à 50 % du montant de ses pertes.

6. Programme d’embauche afin de favoriser la reprise économique. Cette mesure fédérale s’adresse aux chefs d’entreprise dont les bénéfices ont diminué de 10 %.

7. Prestation de 500 $ hebdomadaire pour les personnes touchées par le Covid-19 et en quarantaine à la maison.

Les instances gouvernementales canadiennes ont prévu que toutes ces mesures d’aide représenteront jusqu’à 7,4 milliards de dollars. Néanmoins, un soutien supplémentaire de 4,5 milliards de dollars pourrait être ajouté si la vague Omicron touche encore plus gravement les entreprises et les citoyens canadiens qu’en ce moment.
Que retenir du projet de loi C-2 face à Omicron ?

Comme nous pouvons le constater, le variant omicron a de très lourdes conséquences sur l’économie canadienne et plus globalement sur l’économie mondiale. D’ailleurs, il ya fort à parier que les efforts du gouvernement de notre pays seront certainement encore plus importants que ce qui est annoncé actuellement. C’est en tout cas ce qu’a déclaré Robert Asselin, le vice président du conseil canadien des affaires.

De son côté, Chrystia Freeland, actuel ministre des finances a fait savoir qu’une évaluation progressive des aides financières déjà mises en place sera assurée si la crise épidémique liée au variant Omicron s’aggrave dans les mois prochains. En définitive, le projet de loi C-2 a une configuration qui dépend directement de la crise sanitaire et plus précisement de son impact sur les entreprises et les travailleurs canadiens.

R.S.V. Services Administratifs – Fiscalité, Comptabilité & Impôts en ligne